L’Égypte veut se doter d’un nouveau canal de Suez

L’Égypte a annoncé mardi le percement d’un second canal de Suez parallèle à l’actuel. Un projet dont le cout est estimé à 6 milliards d’euros et dont la première phase devrait être terminée en un an. Un projet pharaonique qui sera réalisé sous la haute supervision de l’armée.

145 ans après l’inauguration du canal de Suez, l’Égypte s’est lancé dans un projet qui permettra aux navires de circuler dans les deux sens sur la voie d’eau qui fait 162 kilomètres de long. Le projet consiste à percer à sec un second canal de 35 kilomètres et d’élargir et approfondir 37 kilomètres du canal existant.

Un projet financé par les Égyptiens

Dix-sept sociétés de BTP supervisées par le génie militaire vont travailler à la réalisation du projet qui devrait créer un million d’emplois. Il sera financé par des actions et obligations réservées aux seuls Egyptiens, personnes ou banques.

La première phase du projet devrait permettre de faire passer les revenus annuels du canal de 4 milliards d’euros à 10 milliards.

La seconde phase consistera à développer industriellement et logistiquement une zone de 72 000 kilomètres carrés qui deviendra un « hub » pour le commerce international. Cette phase sera ouverte aux investissements étrangers.

Une conférence de pays donateurs « amis de l’Égypte », initiée par l’Arabie Saoudite et les Émirats, doit se tenir en novembre.

 

-Alexandre Buccianti

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s