La communauté internationale salue la mise en place d’un nouveau parlement

La France, les États-Unis, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume Uni ont félicité les membres de la nouvelle chambre des députés libyenne à l’occasion des travaux de leur réunion tenue le 4 août à Tobrouk, dans l’est du pays, et de l’élection dans la soirée du président du parlement issu des élections du 25 juin.

Cette session constitue une avancée importante sur la voie qui permettra de relancer la transition démocratique dans ce pays et de rétablir la légalité et l’ordre public.

« Nous saluons la détermination du peuple libyen à faire en sorte que la gouvernance démocratique et la primauté du droit constituent le fondement de l’avenir de son pays, comme l’ont montré la tenue récente des élections législatives et leur succès. Nous nous félicitons des efforts menés par l’Assemblée constituante et encourageons cette dernière à poursuivre ses travaux en vue d’élaborer un texte qui consacrera et protégera les droits de tous les Libyens », indique un communiqué conjoint.

« La communauté internationale se tient fermement aux côtés du peuple libyen, soutient les institutions démocratiquement élues de ce pays et continuera à être un partenaire de la Libye jusqu’à ce que les espoirs et les aspirations du peuple libyen se réalisent », ajoute le texte.

Par ailleurs, ils ont condamné fermement la persistance des violences dans ce pays, notamment à Tripoli et à Benghazi, qui met en péril la poursuite d’une transition pacifique et affecte gravement la vie du peuple libyen. Sur ce, ils ont appellé toutes les parties à adopter un cessez-le-feu immédiat, à engager un dialogue politique pacifique avec le soutien des Nations unies et à reconnaître l’autorité des représentants élus du peuple libyen afin d’édifier « un pays prospère et stable pour tous les Libyens ».

Rappelons que les élus islamistes et leurs alliés de la ville de Misrata ont boycotté la cérémonie de Tobrouk, la qualifiant d’anticonstitutionnelle. Ils estiment que c’était au président du Congrès général national (le Parlement sortant, dominé par les islamistes), Nouri Abou Sahmein, de convoquer cette réunion.

Lors d’une rencontre à la Maison Blanche, Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale du président Barack Obama, et le Premier ministre libyen Abdallah al-Theni ont souligné l’importance d’un cessez-le-feu immédiat dans la capitale. Ils ont appelé « tous les partenaires » de la Libye à « user de leur influence vis-à-vis des différentes factions libyennes pour mettre fin aux combats dès que possible ».

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les autorités ne parviennent pas à contrôler les dizaines de groupes armés composés d’ex-rebelles qui font la loi en l’absence d’une armée et d’une police bien structurées et entraînées.

Désormais, les espoirs se portent vers le nouveau Parlement, qui aura pour lourde charge de rétablir l’ordre et l’autorité de l’État.

 

Yvette Reine Nzaba

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s