tropics world cup 2014

L’Afrique à la conquête du mondial Brésil 2014

Sept ans après avoir obtenu le droit d’accueillir la Coupe du Monde FIFA 2014, le Brésil verra le tournoi démarrer jeudi lorsque son équipe affrontera celle de la Croatie dans un choc du Groupe A à Sao Paulo.

tropics world cup 2014Le chemin parcouru jusqu’ici a été long, et beaucoup de controverses ont été soulevées dans le pays quant au coût de l’organisation du plus grand tournoi mondial de football sur ses terres.

Les autorités brésiliennes – et celles de la FIFA – ont hâte que la compétition commence, en espérant que toute la négativité qui entoure l’événement disparaîtra et que toute l’attention sera portée sur le terrain lorsque le tournoi commencera.

Le défi pour l’Afrique viendra des mêmes cinq équipes : le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Nigeria et l’Algérie, qui il y a quatre ans, avaient rejoint au premier tour l’Afrique du Sud, pays hôte de la compétition.

Il est difficile de savoir laquelle des équipes africaines a les meilleures chances. Le Ghana a peut-être l’équipe la plus complète, mais est dans le groupe de loin le plus difficile, alors que la Côte d’Ivoire, qui a une ligne d’attaque constellée de talents, est cependant moins performante en défense.

L’équipe du Cameroun a de grandes individualités, mais montre de peu de cohésion sur le plan collectif; le Nigeria a des joueurs habiles, mais peut être un peu légèr. L’Algérie a toujours belle allure sur le papier, mais peine à se faire valoir sur le terrain.

Néanmoins, chacune d’elle aura en tête un moment de l’histoire, la prestation du Ghana lors des phases finales de 2010, éliminé en quart de finales par suite d’une faute de main de Luis Suarez.

En fin de compte, sa prestation égalait les meilleures performances précédentes réalisées par une équipe africaine, atteindre les quarts de finale, et la question est maintenant de savoir si l’une d’elles peut atteindre les demi-finales.

Il n’y a pas de raisons qu’elles n’y arrivent pas. Elles se heurteront à d’excellentes équipes dans le tournoi, mais si elles doivent progresser, elles auront besoin de chance et de réussite.

Toutes les équipes africaines alignent des joueurs qui exercent leur métier dans les meilleurs championnats européens et si l’une d’elles peut se mettre sur une bonne lancée, on a le sentiment qu’elle a le potentiel pour aller loin dans le tournoi.

L’écart entre l’Afrique et le reste du monde du football s’est réduit de façon spectaculaire au cours des deux dernières décennies – le temps est maintenant venu de traduire cela en résultat sur le terrain.

Pelé, la légende brésilienne avait déclaré à la fin des années 1970 qu’une équipe africaine remporterait la Coupe du monde avant l’an 2000. Il avait tort, mais ce serait approprié qu’il en soit le témoin dans son pays natal.

Donc, si le vainqueur du tournoi n’est pas de l’Afrique, d’où pourrait-il venir?

La célébration de la victoire du Brésil à la Coupe des Confédérations de 2013 à domicile devrait donner à ses supporters beaucoup d’espoir que cette génération peut gagner à nouveau la Coupe du Monde.

Les Brésiliens n’ont presque pas peiné sur le chemin de la victoire pour le titre, grâce notamment un triomphe de 3 à 0 en finale, face à l’Espagne championne du monde.

Le Brésil pourrait ne pas avoir les emblématiques icônes mondiales des deux dernières décennies, mais ses joueurs évoluent sans doute mieux en tant qu’équipe, soudés par Luiz Felipe Scolari.

Le Brésil n’a pas perdu une compétition à domicile depuis près de 40 ans. Ils s’agit de 57 matchs de compétition à domicile, depuis une défaite surprise face au Pérou en 1975.

Sa dernière défaite en compétition, dans ce qui est vu comme le berceau du football brésilien, date de la rencontre décisive de la Coupe du Monde de 1950 quand l’Uruguay a stupéfié le nombre record de 200.000 supporters qui assistaient au match avec un score de 2-1.

Les statistiques ne représentent pas tout, mais ils ne mentent pas, et ce record incroyable du Brésil n’est pas un hasard.

Son équipe sera dirigée par l’inconstant Neymar, mais reposera probablement sur une solide défense.

Le Brésil n’a concédé que six buts lors de ses 16 derniers matches à domicile et à l’extérieur, tout en marquant 47 buts. Cela inclut des matchs livrés face à la France, l’Italie, l’Uruguay, l’Espagne, le Chili et le Portugal.

Le plus grand obstacle de cette équipe pourrait-ne pas être ses adversaires, mais plutôt le trac, car la peur de l’échec pourrait peser sur ses joueurs.

La domination de l’Espagne sur le football mondial au cours des six dernières années a été complète et a abouti à la victoire en Coupe du Monde en 2010, ainsi qu’aux victoires lors des deux dernières finales de Championnat d’Europe en 2008 et 2012.

Il s’agit d’un revirement de fortune pour une nation qui participait souvent à des phases finales en tant que favori, mais trouvait le moyen de rater sa campagne.

Cette génération-ci est beaucoup plus impitoyable et ne montre aucun signe de vouloir abandonner sa couronne de meilleure équipe du monde.

Elle n’a perdu qu’un seul de ses 33 derniers matches internationaux en compétition au cours des quatre dernières années, sa défaite face au Brésil lors de la finale de la Coupe des Confédérations qui a été jouée à Rio de Janeiro.

Pour beaucoup de vedettes espagnoles, à l’instar d’Andres Iniesta, de Xavi, de Sergio Ramos et d’Iker Casillas, il s’agira probablement de leur dernière Coupe du monde, mais l’Espagne a assez de talents présentement et à venir, à l’instar d’Isco du Real Madrid, pour suggérer que sa domination peut continuer.

L’Espagne, en Vicente del Bosque, a un entraîneur expérimenté qui comprend à la fois l’environnement international et sait comment obtenir le meilleur de chacun de ses vedettes.

L’Allemagne a amené une équipe jeune à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, à l’instar de Mesut Ozil, Sami Khedira et Thomas Mueller, quasi-inconnus pour beaucoup en dehors de la Bundesliga. Elle s’est révélée être l’une des équipes les plus excitantes à regarder dans le tournoi, terminant finalement troisième après une défaite lors d’une demi-finale serrée devant l’Espagne, future championne.

Quatre années plus tard, les jeunes talents sont confirmés en tant qu’internationaux expérimentés, tandis que l’entraineur Joachim Louw, qui n’a pas été en charge de l’équipe depuis 2006, a réussi à retenir la plupart des grandes vedettes de son équipe.

Cela signifie que l’Allemagne devrait être une équipe beaucoup plus accomplie lors des phases finales si l’on en juge par ses matches de qualification.

Elle a remporté neuf de ses 10 matchs qualificatifs, obtenant un nul lors du dixième, marquant près de quatre buts par match, dans une poule qui comprenait une forte opposition représentée par la Suède, la République d’Irlande et l’Autriche.

Ozil était à la fois meilleur buteur et pourvoyeur de balles de l’équipe et sera un élément essentiel pour ses chances au Brésil.

Mais il y a beaucoup d’attaquants de talent dans l’équipe allemande, dont la richesse rassurera beaucoup ses joueurs si des blessures ou des suspensions devaient se révéler.

Les nouvelles vedettes montantes Julian Draxler et André Schürrle sont tous de grands talents dans une équipe qui ne compte que trois joueurs de plus de 30 ans – le vétéran attaquant Miroslav Klose (36 ans), le capitaine Phillip Lahm (30 ans) et le gardien remplaçant Roman Weidenfeller (33 ans).

L’Argentine ne s’est pas beaucoup dépensée pour se qualifier à la Coupe du Monde 2014 dans ce qui était une difficile ligue d’Amérique du Sud.

Elle demeure cependant une équipe aux footballeurs imprévisibles, capables de renverser n’importe qui sur leur route, mais sujets à des dérapages qui s’avèrent souvent coûteux. Mais tant qu’ils ont un Lionel Messi en forme et percutant de leur côté, tout est possible et il pourrait, à lui seul, faire des argentins des prétendants à la coupe.

Avec d’autres grandes vedettes telles que Ezequiel Lavezzi, Pablo Zabaleta, Sergio Agüero, Gonzalo Higuaín et Javier Mascherano, cette équipe d’Argentine dispose d’assez de puissance de feu pour aller jusqu’au bout.

L’équipe bénéficie aussi de l’influence apaisante de l’entraineur méconnu Alejandro Sabella.

La Colombie a été excellente au cours des deux dernières années et a figuré, à un moment donné, parmi les quatre premiers du classement de la FIFA. Le fait qu’elle jouera sans son meilleur buteur Radamel Falcao blessé est, néanmoins, un rude coup pour elle.

Il ne faut également pas exclure les Uruguayens; ils ont une attaque redoutable menée par Luis Suarez «que l’on aime ou que l’on déteste », bien que leurs faiblesses défensives risquent probablement de les handicaper.

Le football belge s’est mis en évidence au cours des deux dernières saisons, et avec une équipe de jeunes joueurs extrêmement talentueux tels que Romelu Lukaku, Kevin Mirallas, Eden Hazard, Moussa Dembélé, Marouane Fellaini, Jan Vertonghen, Thomas Vermaelen et Simon Mignolet, la Belgique constitue une équipe exceptionnelle.

La Suisse a lancé un avertissement quant à son potentiel en battant le Brésil 1-0 en match amical en août, et aussi en se qualifiant haut la main dans son groupe pour la Coupe du Monde.

Il ne faut également jamais exclure les grandes nations de football – les Pays-Bas, la France, le Portugal, l’Angleterre et l’Italie, qui ont tous des équipes qui en font des prétendants au titre, avec les imprévisibles italiens potentiellement les meilleur dans ce lot.

Source: AllAfrica

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s