00250898-5d08c1d12ef4c3406d7aeb693d4b23ba-arc495x324-w495-us1

Moubarak libéré – L’Egypte entre indignation et indifférence

Hosni Moubarak est sorti de prison ce jeudi 22 août 2013 avant d’être placé dans un hôpital militaire. L’ex président égyptien sera placé en résidence surveillée. Cette libération tombe en pleine répression anti-Frères musulmans, dans un pays sous état d urgence. Si la plupart des Egyptiens sont indifférents à cette décision, les groupes de la révolution clament leur indignation.

00250898-5d08c1d12ef4c3406d7aeb693d4b23ba-arc495x324-w495-us1On a vu, en direct à la télé, Hosni Moubarak monter dans un hélicoptère. Un petit groupe de nostalgiques attendait devant la prison. Moubarak libre ? Beaucoup d’Egyptiens ont encore du mal à y croire. Jusqu’ici le parquet avait toujours apporté de nouvelles charges pour empêcher la libération du raïs.

Pour le mouvement Tamarod, c’est inacceptable. Ce groupe a milité ces derniers mois pour le départ du président islamiste Morsi, et certains membres de Tamarod ont demandé sur leur site internet l’arrestation de Moubarak au nom des exceptions que permettent l’état d’urgence.

 

« On a besoin que Moubarak et Morsi soient jugés »

« Je ne pense pas que notre révolution a été en vain mais nous sommes en colère de voir Moubarak libre, s’énerve Emman al Maadi, l’un des porte-paroles du mouvement. Nous pensons qu’il doit etre puni. Et si Moubarak est relâché, alors ca veut dire que Morsi pourra lui aussi être relâché. On a besoin que Moubarak et Morsi soient jugés pour leur corruption, leur échecs, leurs fautes. »

Même conclusion chez les jeunes du Six Avril, un des mouvements à l’origine de la révolution de janvier 2011, qui ont appelé à manifester place Tahrir ce vendredi 23 août, et qui se réunissent à l’heure du couvre-feu dans un vieil immeuble du centre du Caire.

« A l’ère de Moubarak des gens ont perdu la vie, ils ont été emprisonnés, égrène leur leader, Mohamed Adel. Certains nous disent : concentrez vous plutôt sur la lutte contre les partisans de Morsi. Je leur réponds : mon rôle est juste de défendre les principes de la révolution. »

 

La rue égyptienne indifférente

Pour défendre la révolution, Mohamed Adel devra attendre. Son chargé de communication, Bakr Al Chérawi, lui apprend une mauvaise nouvelle : les partisans de Morsi annoncent sur internet se joindre à leur mobilisation.

« Nous nous opposons autant à Hosni Moubarak qu’aux Frères musulmans, pose le chef du mouvement. Tous sont des assassins et des traitres. Il n’est pas question de les avoir à nos côtés. Ils vont nous attirer des problèmes. »

En Egypte seuls les islamistes et le mouvement du Six Avril semblent se préoccuper du sort de l’ancien raïs. La rue égyptienne y est, elle, complètement indifférente. Hosni moubarak n’en a pourtant pas fini avec la justice. Il doit comparaitre dimanche devant un tribunal pour répondre de complicité dans le meurtre de 850 manifestants en 2011.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s