790bf98f0f22cc2319bff0f5f9151bd1

L’Angola écarte l’adhésion à la Zone de Libre-échange de la SADC

Lilongwe — La ministre angolaise du Commerce, Rosa Pacavira, a déclaré, jeudi, à Lilongwe, capitale du Malawi, que l’Angola n’avait pas l’intention d’adhérer, dans ce Sommet, à la Zone de Libre- échange de la Communauté de Développement d’Afrique australe (SADC).

790bf98f0f22cc2319bff0f5f9151bd1S’adressant aux journalistes angolais, à propos de la discussion par le Conseil des ministres du bloc régional de la mise en œuvre du plan d’intégration régionale, notamment la Zone de libre- échange, la ministre a indiqué que des experts de différents secteurs travaillaient pour que cette adhésion soit aussitôt possible.

“Nous allons maintenir la position adoptée à Maputo, car il y a encorequelques ajustements que nous devons faire, impliquant plusieurs secteurs, notamment l’énergie, l’agriculture et d’autres”, a-t-elle expliqué.

Interrogée au sujet de l’adhésion d’Angola, la gouvernante a indiqué que ça serait possible en 2014 ou 2015.

La Zone de libre- échange, lancée en août 2007 à Johannesburg, au 28ème Sommet de la SADC, a eu l’adhésion de l’Afrique du Sud, du Botswana, de Lesotho, du Malawi, de l’île Maurice, du Mozambique, de la Namibie, du Swaziland, de la Tanzanie, de la Zambie, du Zimbabwe et de Madagascar, restant l’Angola, la République Démocratique du Congo et les Seychelles.

L’objectif est de renforcer l’intégration économique et l’industrialisation rapide dans la sous- région du continent, grâce à l’expansion des occasions d’affaires et à la suppression progressive des obstacles dans le commerce.

Parmi les pays qui ont pris cet engagement, l’Afrique du Sud a la plus grande économie, avec un produit intérieur brut (PIB) de 282 milliards de dollars, soit 65% du marché total de la SADC.

La Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) est un bloc économique et politique qui poursuit entre autres objectifs, encourager le commerce de produits et services parmi les pays pays membres, réduire la pauvreté de la population, ainsi que promouvoir une croissance durable dans les pays membres.

Font partie de la SADC l’Angola, l’Afrique du Sud, le Botswana, la République Démocratique du Congo, le Lesotho, Madagascar (suspendu), le Malawi, l’île Maurice, les Seychelles, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s