Dressing a wound

{Santé} Communautaire – L’Usaid a construit 2.323 cases de santé au Sénégal

Le Programme santé Usaid/Santé communautaire va mettre l’accent sur l’appropriation et la pérennisation de l’offre de services dans les 2323 cases de santé et sites communautaires créés par ce projet depuis 2006.

Dressing a woundAprès le succès de la phase 1 qui s’est déroulée entre 2006 et 2011, le second volet de la composante Santé communautaire du Programme santé de l’Usaid (2011-2016) veut consolider et étendre les activités de cette première étape avec une perspective d’appropriation et de pérennisation.

C’est le souhait exprimé, hier, par Mamadou Diagne, point focal de ce projet à l’Usaid. Expérimentée dans les 1980, l’approche des soins de santé communautaire par le biais des cases de santé a réellement pris de l’ampleur à partir de 2006 avec le déroulement du Programme Santé Usaid/Santé communautaire qui a offert un paquet intégré de services à haut impact sur la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

Cela s’est traduit sur le terrain par la réalisation, entre 2006 et 2011, de 2323 cases de santé et de sites communautaires, la rénovation de 933 cases de santé, la formation de plus de 11.000 de matrones et de relais, la sensibilisation de plus d’un million de personnes sur le paludisme, la mise en place de programmes de suivi et de promotion de la croissance des enfants, de la santé de la reproduction, etc.

Ces chiffres, assez illustratifs des bons résultats réalisés par la première phase du Pssc, n’ont pas échappé au ministère de la Santé et de l’Action sociale. C’est ainsi que le directeur de cabinet Mame Abdoulaye Guèye a remercié l’Usaid maître d’œuvre de ce programme.

Il a appelé les différents acteurs à relever le défi de l’appropriation et de la pérennisation. « Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a insisté auprès de l’Usaid pour que la deuxième phase de ce programme soit résolument engagée dans cette voie.

L’Usaid et le consortium des Ong regroupées autour de ce programme partagent avec nous cette option incontournable pour un développement équilibré du secteur », a affirmé Mame Abdoulaye Guèye. A ce sujet, il a rappelé le rôle central que les collectivités doivent jouer, notamment dans la prise en charge financière des acteurs communautaires.

Le président de l’Union des associations d’élus locaux (Uael) a magnifié le partenariat dynamique entre l’Usaid et les collectivités locales tout en demandant de penser à l’après-programme en mettant en place, d’ores et déjà, un bon dispositif de relais afin de pérenniser ces structures de santé communautaire au grand bénéfice des populations.

Pour ce second volet, le Pssc compte mettre en fonction 2245 cases de santé et 1917 sites communautaires dans les 14 régions du Sénégal avec une offre de paquet de services sur la santé de la mère, de l’enfant et de la planification familiale durant les 5 prochaines années.

 

Source: Le Soleil

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s