aromatherapy

{Beauté} Stress et eczéma : quand l’aromathérapie apaise

Tout le monde peut constater que, sous l’effet du stress, de nombreuses affections cutanées connaissent des poussées remarquables.C’est surtout le cas pour l’eczéma, la pelade ou le psoriasis.

aromatherapy

Mais quel impact a le stress sur la peau ? Qu’est-ce que l’eczéma émotionnel dont on parle parfois ?
Et comment apaiser les crises d’eczéma avec les huiles essentielles ?

L’eczéma touche de plus en plus de personnes. Il peut être aussi bien causé par des allergies de contact que survenir sans explication. Le traitement est bien souvent le même : une toilette très douce, des onguents pour hydrater et redonner du confort à la peau, et des corticoïdes à divers degrés si les plaques sont persistantes.

Seulement voilà, on tombe bien souvent hélas dans une impasse thérapeutique. La cortisone fait de l’effet, puis les crises refont surface et un cercle vicieux s’installe. Le patient désemparé s’entend alors parfois dire par son médecin qui hausse les épaules : « On ne peut pas vraiment faire plus, c’est le stress ! »

 

Stress et peau :

Récemment, les dermatologues se sont intéressés de plus en plus au stress nerveux ou « psychologique » qui semble avoir un impact non négligeable sur le fonctionnement de la peau. La peau est en effet directement connectée au système nerveux via la composante neuroendocrine de celui-ci.

Saviez-vous que l’organe peau est issu de la même souche embryonnaire que le système nerveux ? Au stade de l’embryon, la peau et le système nerveux de l’humain ne font qu’un. C’est tout dire…

En réalité, l’organisme déclenche en réponse au stress nerveux une série d’événements (hormonaux ou non) qui ont un impact sur les organes. La peau n’est pas épargnée et elle réagit. Rougir ou pâlir, avoir les poils qui se dressent ou les mains moites sont des manifestations bien connues de tous. Dans certains cas de moins en moins rares, la peau réagit de façon pathologique (eczéma, prurit, dermite,…).

 

On comprend donc très facilement que l’aromathérapie, qui travaille tant sur la sphère physique que nerveuse et émotionnelle, peut être d’un secours précieux.

Pour réduire le stress nerveux, on veillera à se ménager des moments deméditation pendant la journée. On peut en profiter pour diffuser des huiles essentielles zen. Si ce n’est pas possible, on peut s’exercer à mieux respirer tout au long de sa journée. La respiration par le ventre, profonde et lente, peut être pratiquée en journée ou lors de la toilette. Confortablement allongé(e), on peut visualiser son corps se gonfler d’air et relâcher. Quelques minutes suffisent.

Plus simplement, on peut aussi se refroidir les paumes des mains en les frottant avec un glaçon avant de les placer sur les yeux fermés et de respirer profondément pendant un moment.

Le stress nerveux peut aussi être atténué par diverses pratiques qui relaxent et vident la tête : sophrologieyoga ou tai-chi. Le problème d’une peau stressée est souvent celui dulâcher-prise. Pensons-y !

 

L’aromathérapie, une alliée

Les huiles essentielles mêlées à la cosmétique végétale permettent à la fois de traiter un besoin de peau tout en harmonisant également la sphère nerveuse.
Recette facile pour une mini séance de relaxation pour toutes les peaux : ajoutez 1 goutte d’huile essentielle de petitgrain bigarade et une goutte de néroli à votre dose de crème de jour. Respirez calmement vos mains avant d’appliquer le soin sur le visage et le cou.

Beaucoup d’huiles essentielles harmonisent à merveille la sphère nerveuse. Voyez plus bas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s