30 immigrés clandestins meurent au Gabon

Au moins 30 immigrés clandestins sont morts dans le naufrage de leur pirogue au large de Libreville. Selon un gendarme sur place, la pirogue transportait 65 personnes et a chaviré pendant de fortes intempéries dans la nuit de mercredi à jeudi. Il y aurait au moins huit survivants originaires du Togo, du Bénin et du Burkina Faso. Mais d’autres immigrés ont pu se cacher dans la forêt après l’accident.

SDC12253Les cadavres jonchaient la plage sur une dizaine de mètres. Certains ont échoué sur le sable, d’autres sont restés coincés entre les rochers. « Nous sommes à 30 corps : 18 femmes et 12 hommes », précise un gendarme.

L’embarcation est partie de Calabar, au Nigeria. Les trois rescapés rattrapés par la gendarmerie gabonaise ont affirmé avoir payé une fortune pour effectuer ce voyage de la mort. Ils ont également raconté avoir voulu fuir le chômage dans leur pays. Le Gabon, pays pétrolier du golfe de Guinée, jouit d’une stabilité politique et d’une relative prospérité économique. Un eldorado pour de nombreux immigrés économiques d’Afrique de l’Ouest.

Les contrôles étant renforcés sur les routes et l’aéroport, la mer est devenue le boulevard privilégié des clandestins. Ce naufrage n’est pas le premier du genre.

 

Source: RFI

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s