00191885-1b383648c60ec9ee569bf155f49773d6-arc495x324-w495-us1

Le Ghana éliminé et le Burkina Faso en finale

Nelspruit  Le Burkina Faso a surmonté la décision arbitrale controversée et le sort pour s’adjuger une place inattendue dans la finale de la Coupe d’Afrique des Nations après avoir éliminé le Ghana aux tirs au but, à la suite d’un match nul sur le score de 1 à 1 dans la demi-finale de mercredi, au Stade Mbombela.

00191885-1b383648c60ec9ee569bf155f49773d6-arc495x324-w495-us1

Mais la joie de l’équipe a été gâchée par un carton rouge donné à l’attaquant très influent, Jonathan Pitriopia, au sujet duquel ils disent qu’ils vont faire appel, afin d’obtenir son annulation.

Il a été expulsé vers la fin des prolongations sur un second avertissement pour une plongée présumée dans la surface de réparation et ne jouera pas la finale, à moins que la contestation du Burkina Faso au niveau de la Confédération du football africain ne soit couronnée de succès.

Le Burkina Faso ajoute qu’un penalty discutable a été sifflé contre lui dès la 13ème minute, mais elle a remonté le handicap d’un but pour faire match nul avec le Ghana sur le score de 1 à 1, et ensuite l’emporter par 3 tirs à 2 après les prolongations.

Il va jouer sa toute première finale, contre le Nigeria au stade de Soccer City à Johannesburg, le dimanche.

Dans le parcours de rêve du Burkina Faso, on relève l’élimination du champion en titre, la Zambie, le fait d’avoir terminé en tête du Groupe C, et celui d’avoir battu le Togo dans le temps additionnel des quarts de finale de dimanche, avant le triomphe de la nuit du mercredi au Stade Mbombela.

Dans un de leurs matchs qui fait partie des plus palpitants du tournoi à ce jour, les Burkinabés ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser et auraient pu terminer comme vainqueurs, s’ils avaient mieux ajusté leurs tirs.

Aristide Bance égalisa en deuxième mi-temps après que Moubarak Wakaso eut ouvert le score pour le Ghana sur penalty à la 13ème minute.

C’était son troisième penalty réussi du tournoi, mais il est controversé car ayant fait suite à un accrochage bénin entre le défenseur central Mady Panandetiguiri et Christian Atsu du Ghana dans la surface de réparation.

Mais, sur une remontée du Ghana, une récupération sur un tacle décisif au milieu de terrain de Florent Rouamba permit à Bance de placer le ballon hors de portée du gardien de but Fatau Dauda, pour le but égaliseur à la 60ème minute.

Bance a également eu deux tentatives repoussées sur la ligne et a raté deux occasions franches lorsque le ballon naviguait d’un camp à l’autre. Il a été désigné l’homme du match.

Le capitaine du Ghana Asamoah Gyan a tiré sur le poteau et manqué le cadre sur deux têtes qui auraient transformé le cours du jeu en faveur du Ghana.

Mais les Burkinabés ont terminé en force et comme l’un des grands favoris dans une remarquable démonstration de ténacité et de force mentale, car ils étaient exténués après la débauche d’énergie de ces quinze derniers jours.

Les tirs au but ont vu le Ghana rater leur première tentative, à l’avantage du Burkina Faso, mais il revint à 2 tirs à 2 après trois coups de pied pour chaque équipe.

Alors Emmanuel Clottey manqua son tir ; Bance marqua le sien d’une pichenette audacieuse. Finalement, un arrêt de Daouda Diakité assura la qualification du Burkina en finale.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s