00100394-269b80fb3753c3e41eea14e70fa7873f-arc614x376-w614-us1

Incendie au siège du FESPACO au Burkina Faso

Dakar — Un incendie dont les causes sont encore inconnues a ravagé mardi après-midi la salle polyvalente en construction au siège du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), rapportent mercredi plusieurs médias burkinabè reçus à l’APS.

00100394-269b80fb3753c3e41eea14e70fa7873f-arc614x376-w614-us1C’est aux environs de 16 heures que l’incendie s’est déclenché au siège du Fespaco, aussitôt maîtrisé par les sapeurs-pompiers arrivés cinq minutes après l’alerte, indique le site du quotidien L’Observateur-Paalga, précisant que le bâtiment concerné était prévu pour accueillir le prochain Marché international du cinéma africain (MICA).

FasoZine indique que c’est précisément la toiture de salle polyvalente de 525 places, qui devait accueillir projections, expositions et spectacles, qui a été dévorée par les flammes.

L’incendie survient à un peu plus d’un mois de la 23-ème édition du Fespaco, prévue du 23 février au 2 mars, et pour laquelle 101 films de 35 pays seront en compétition officielle.

Le bâtiment devait accueillir les projections et les galas du Fespaco, mais cela ne compromet pas la tenue du festival, a indiqué le conseiller du directeur général du Fespaco, Clément Tapsoba, précisant que l’incident va occasionner une “petite réorganisation”.

Venu sur les lieux, le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama s’est dit habité par “un sentiment de tristesse que de voir tant d’efforts anéantis en quelques minutes”. “C’est malheureusement, a-t-il ajouté, la charpente qui devrait permettre de réaliser le dôme pour la toiture de cette salle qui a pris feu”.

S’adressant aux journalistes, il a dit que les autorités avaient craint à un moment donné, sous l’effet de la chaleur, que le béton ne soit atteint. “Mais les explications récentes que je viens de recevoir nous rassurent quant à la maîtrise de cet élément”, a-t-il ajouté.

L’essentiel du gros oeuvre étant “sauvé”, il s’agira de “reprendre tout pour achever le bâtiment tel que l’architecte l’avait prévu”, a poursuivi le ministre de la Culture, qualifiant l’incident de “très grave”.

A ce propos, Baba Hama a dit : “nous escomptions une livraison de ce bâtiment au plus tard à la mi-février. Ce qui nous aurait permis d’aborder sous un angle très particulier la 23e édition qui s’ouvre le 23 février”.

Le site de FasoZine signale que l’incendie a eu lieu en l’absence du Délégué général du Fespaco, Michel Ouédraogo, qui séjourne à Paris où il a donné une conférence de presse pour promouvoir le festival.

Le début des travaux de cet édifice remonte à l’année 1994. En 2009, il avait été touché par l’inondation du 1-er septembre. Cet incendie intervient alors qu’il ne restait plus qu’à couler le toit.

 

Source: AGENCE DE PRESSE SÉNÉGALAISE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s